Le parc

Le parc

Le parc du château de Selles sur Cher représente environ un hectare et demi intra-muros.

 

Il est divisé en trois parties distinctes, séparées par des murs et les douves.

 

L’avant-cour du château de Selles sur Cher est l’espace verdoyant fleuri et bien ordonné, par lequel vous découvrez le château en arrivant. L’avant-cour est scindée en trois parties : deux carrés de pelouse accueillant des bancs et une terrasse wifi où prendre un verre en toute quiétude, au soleil, à l’ombre des parasols.

Ou si vous le préférez, un banc vous accueille sous le chêne, face au Pavillon Béthune.

 

La troisième partie est réservée à nos pensionnaires à quatre et deux pattes ; c’est la 

fermette du château de Selles sur Cher que vous pourrez visiter en fin de parcours.

La cour d’honneur est située par-delà les douves et le mur percé d’occuli datant du XVIIe siècle. Le portail central porte les armes et blasons de Philippe de Béthune (1565-1649). Au sommet du mur, sur le chemin de ronde, un ensemble de trois cloches qui fut au XVIIe siècle une horloge. Une horloge bien spéciale, puisqu’elle ne comporte ni cadran, ni aiguilles. Un gros mécanisme déporté se trouve sous le portail ; il actionnait les trois cloches de la façon suivante : la grosse cloche sonnait les heures, la cloche moyenne les demi heures, la petite les quarts d’heure.

Passé le portail, la cour d’honneur s’ouvre devant vous, avec sur votre droite le Pavillon Béthune, sur votre gauche, le Pavillon Sully.

Ces trois photos :

La vierge à l’enfant, copie de Jean-Baptiste Pigalle – originale à l’église St Sulpice Paris VI

Le cèdre multi-séculaire

Papillon le Flambé photographié dans le parc sans pesticide

Château de Selles sur Cher

Le parc – la cour d’honneur

La cour d’honneur n’existait pas telle quelle au XVIIe siècle. En effet, elle était à l’époque fermée par un ensemble architectural, aujourd’hui disparu. Il consistait en une aile d’environ trente mètres située sur la gauche du Pavillon Béthune et parallèle au Cher. Ainsi son extrémité était une réplique du Pavillon Béthune. Puis une galerie perpendiculaire fermait la cour d’honneur pavée de grès de Fontainebleau. Vous foulez quelques uns de ces pavés en franchissant le portail des douves.

 

La cour d’honneur est un vaste espace romantique de verdure. Vous trouverez des bancs, parfois un peu cachés, pour préserver l’intimité.

Les essences

Une trentaine d’arbres du parc porte des plaques d’identification pour agrémenter votre parcours-promenade et parfaire vos connaissances sylvestres.

L’arbre majestueux qui est incontestablement le roi de nos arbres, est un cèdre du Liban probablement planté dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

C’est ainsi que notre cèdre a été déclaré Arbre Remarquable de France en 2015 par l’association Arbres.

Et, pour les jours de canicule, nous avons aménagé un tunnel de fraîcheur au fond de la cour d’honneur. Les accès sont marqués par des arcades de rosiers grimpants. Des bancs vous attendent pour vous reposer et rafraîchir le temps d’une pause sous la voûte de verdure.

Un chemin en pente douce – la poterne – descend jusqu’à la rivière. Le château de Selles sur Cher disposait de son propre port d’où arrivaient marchandises et matériaux de construction.

Enfin, La cour médiévale constitue le troisième espace vert du château de Selles sur Cher. C’est donc, le lieu est dédié aux vins.

C’est pourquoi nous avons planté un mini vignoble à vocation pédagogique que nous vendangerons le moment venu. Un peu comme à Montmartre. Ainsi, il faut trois ans aux jeunes ceps avant de donner des raisins. Rendez-vous en 2000vin !

Les rosiers plantés en tête de rang de vigne sont des indicateurs de maladies, notamment le mildiou. Dès qu’un rosier présente des signes d’attaque, nous traitons nos vignes biologiquement.

château de Selles sur Cher